Rechercher
  • jasminlafortune

Jour 2 du pèlerinage

Mis à jour : nov. 25

publication facebook du 16 novembre. ———

10 km de souffrance et la ferme intention de ne plus me mettre d’objectif de kilomètres. J’avancerai un point c’est tout. Mes jambes vont s’habituer, j’ai aucun doute.


La journée a commencé par le réveil des policiers parce que quelqu’un les a informé de ma présence. Je ne sais pas encore qu’est-ce qu’un policier peut offrir comme support positif à un itinérant. J’avais l’autorisation de dormir là où j’étais de toute façon.

Des proches de Joyce sont venus m’écrire. Je suis très touché. J’apprends des mots attikamekws au passage. J’adore ça!


J’ai fait quelques achats à St-Jean-de-Matha. Derrière son masque et derrière le plastique qui nous sépare, le gérant n’a pas apprécié que mon masque glisse et laisse entrevoir mes narines. Est-ce qu’il avait plus peur de pogner la covid ou qu’un policier rentre lui donner une amende? Dans tous les cas, je trouve ça pathétique pour tout le monde.


J’ai appelé le directeur des CISSS. Si je réussi à avoir une bonne connexion internet, je vais vous uploader cet appel bientôt.


Jack trouve que je ne marche pas assez vite. Crime que je suis content partir en voyage avec lui.


Laissant aller mon intuition, je me suis acheté une toile pour me faire un campement de nomade et j’ai appelé mon ami Steve Risdon pour qu’il vienne me partager encore d’autres trucs de la vie dans le bois et d’apporter une grosse pizza grasse au passage hahah. On a partagé un calumet de la paix ensemble.


Je m’ensauvage. J’aime ça. Je viens de me lever pour une troisième journée à bientôt xxxx

Merci à vous tous et toutes qui me supportent c’est vraiment cool de vous lire xxxx


0 vue